La culture au service du developpement

La culture au service du developpement

Imprimer Email

17eme édition des Nuits Atypiques de Koudougou

Programme Général 

 

Mardi 04/12/2012

A Partir de 9h : Installation des exposants, des restaurateurs, des partenaires et de tous les autres occupants du village atypique

20h : Heure limite d’installation au village atypique

Mercredi 05/12/2012

15 h 30: Cérémonie d’ouverture dans l’enceinte des écoles Centre A et B

16 h 30 : Inauguration et visite du Village Atypique

20 h 30 : Début des spectacles payants au TP

Jeudi 06/12/2012

09 h 00: Ouverture des espaces (Village Atypique, Espace Enfants,  ...)

10 h 00 : Conférence / Rencontres Professionnelles à la mairie de Koudougou : thème :

12 h 00 : « Parole à l’artiste » (émissions radio)

15 h 00: Animation populaire

16 h 00 : Début des spectacles gratuits à l’Espace Enfants /Scène Octave

20 h 30 : Début des spectacles payants au TP

Vendredi 07/12/2012

09 h 00: Ouverture des espaces (Village Atypique, Espace Enfants, ...)

10 h 00 : Rencontres Professionnelles à la sur le thème :

12 h 00 : « Parole à l’artiste » (émissions radio)

16 h 00 : Début des spectacles gratuits à l’Espace Enfants /Scène Octave

20 h 30 : Début des spectacles payants au TP

Samedi 08/12/2012

09 h 00: Ouverture des espaces (Village Atypique, Espace Enfants, …)

09 h 00 : Rencontres Professionnelles sur le thème :     

12 h 00 : « Parole à l’artiste » (émissions radio)

15 h 00 : Animation populaire

16 h 00 : Début des spectacles gratuits à l’Espace Enfants/Scène Octave

20 h 30: Début des spectacles payants au TP

Dimanche 09/12/2012

09 h 00: Ouverture du village atypique

11 h 00 : Conférence de presse de clôture de la 17e édition des NAK

20 h 30: Début des spectacles payants au TP

 

 

 

 Vive la 17e édition des nuits atypiques de Koudougou

Vive la culture

 
Mot du Parrain des NAK 2012 Imprimer Email

 Le monde est devenu un gros village planétaire où les peuples confinés jadis dans des espaces exigus, se mettent à rêver de plus en plus de liberté et de fraternité universelle. En effet, les nouveaux outils de l’information et de la communication ont ouvert à l’humanité toute entière les portes de l’amitié, du savoir et des échanges commerciaux.

Pour nous peuples d’Afrique, même si les déséquilibres économiques entrainent des flux et des reflux incessants de populations en quête de mieux être, ce sont surtout les turpitudes politiques et sociales qui fracturent les valeurs culturelles de nos peuples que nous devons redouter le plus.  

Les Nuits Atypiques de Koudougou, depuis 17 ans met à la face du monde la grande diversité culturelle de notre pays ainsi que nous les valeurs que nous avons à partager avec le reste de l’humanité. Tout fils consciencieux ne peut rester indifférent à cette initiative et je suis fier de joindre mes forces à la bataille pour préserver la plus précieuse des richesses que nous avons : notre culture.

Bonne fête culturelle

 
Mot du directeur des NAK Imprimer Email

Les NAK 2012 ont pour thème « Culture et libre circulation des personnes et des biens ». Ce thème, loin de s’allier à la mode est une véritable préoccupation pour le monde et particulièrement pour nous les africains qui avons hérité d’innombrables frontières terrestres, maritimes et aériennes les unes plus absurdes que les autres. Le monde tel que nous le vivons de nos jours ne peut plus se vautrer dans le confinement quand les Samo commencent à prendre l’avion pour le Tibet et quand New York est à portée de clic de souris ou joignable par sms.

Le monde se globalise et la planète vit sous le poids de la volonté des hommes et des femmes de changer constamment de milieu de vie tantôt pour échapper à la misère, tantôt pour se soustraire à diverses formes de brimades et d’intempéries supportées ou redoutées.

La problématique de la libre circulation des personnes et des biens n’est donc pas simplement un thème à débattre au cours de cette édition, elle est toute une interrogation sur l’avenir des hommes à travers la fraternisation et le partage.

Parler de la libre circulation des personnes et des biens en cette année commémorative des 52 ans de notre indépendance semble bien osé tant il est vrai que depuis les années 60, la seule chose que les pays africains en général ont bien réussi jusqu’à ce jour, c’est de maintenir nos peuples si proches, si semblables et si culturellement liées derrières des barrières douanières, politiques, religieuses et que sais-je encore ! Et si toutes ces barrières devaient commencer à tomber à Koudougou ? La réflexion continue !

Bonne fête à toutes et à tous.

                                                                 Le Diercteur du Festival, Koudbi KOALA.